BROUGHT TO YOU BYLogo Groupe La PosteLogo_FABERNOVEL

AvantPoste

La plateforme de veille du groupe La Poste à San Francisco
Les recettes du succès de Slack

Les recettes du succès de Slack

TRENDS FUTURE OF WORK

Evaluée à 1 milliard de dollars en fin d’année dernière, puis à 2 milliards six mois plus tard lors de sa levée de fonds de 160 millions de dollars en avril, Slack est certainement la startup phare de l’année 2015. En tant qu’utilisatrice quotidienne du produit, je vous fait un petit retour d’expérience et vous explique les raisons de son succès.

C’est quoi Slack ?

Slack est un outil de messagerie pour les entreprises qui permet de créer un fil de discussion entre plusieurs personnes afin de pouvoir échanger en temps réel. On peut y créer un accès pour tous ses salariés ou son équipe, en les invitant à créer un compte. Slack a été créé en 2013 par Stewart Butterfield – précédemment un des fondateurs de Filkr – suite à un pivot de Glitch. Côté business model, Slack a adopté un modèle freemium : gratuit pour un accès de base (10000 mails, 5 intégrations) puis payant pour des versions Premium illimitées (jusqu’à 49$/per user/month).

Mon expérience Slack et pourquoi j’adore

Avant Slack, chez Parisoma, nous utilisions Skype pour chatter entre nous ; Box pour stocker des documents ; Google Doc pour les éditer en ligne… Une ribambelle d’outils où nous étions nous-mêmes un peu perdus. En même temps, Parisoma cherchait un outil lui permettant de communiquer avec les membres du co-working space pour partager des infos. On s’est donc tourné vers Slack où deux « boards » ont été créés : un pour les membres pour permettre des échanges entre membres et vers Parisoma, un deuxième « inside » pour les employés Parisoma.

Au-delà du chat, Slack offre de nombreux services : un stockage cloud, des intégrations avec d’autres produits comme les réseaux sociaux, les médias (New York Times), l’édition de documents en ligne, un flux RSS, etc.

Slack permet de partager des «channels» pour un sujet spécifique entre les personnes concernées par le sujet sans gêner les autres.

Capture d’écran 2015-04-30 à 11.23.54 AM

On peut aussi facilement s’envoyer des fichiers dans le groupe de conversations et éditer le document en ligne de manière collaborative.

Capture d’écran 2015-04-30 à 11.28.40 AM 

Enfin, gros point fort, on peut intégrer d’autres services. Par exemple, je peux intégrer mon fil Twitter, mon compte MailChimp ou GitHub et recevoir alors les notifications directement sur Slack.

Capture d’écran 2015-04-30 à 11.32.31 AM

Les raisons de son succès

Tous les 11 jours, Slack empoche 1 million de dollars en nouveaux contrats, compte désormais plus de 30 000 entreprises utilisatrices et a doublé sa valorisation en six mois. Après avoir vu Butterfield en interview, deux choses principales sont à l’origine de ce succès fulgurant :

1) Slack a passé la première année à se focaliser sur les feedbacks de ses utilisateurs. Quand je dis « focaliser » c’est que l’équipe ne faisait que ça. Ils avaient une dizaine d’équipes utilisatrices et se concentraient uniquement sur leurs feedbacks, et ne cherchaient pas à convaincre d’autres utilisateurs tant que le produit n’était pas abouti.

2) Slack a commencé à se concentrer sur peu de choses mais les a fait bien. Comme Gmail, Slack a privilégié les fonctionnalités de base importantes pour l’utilisateur comme le search, la synchronisation et un partage de fichier simple. Si une de ses trois fonctionnalités n’était pas au top alors l’utilisateur ne serait jamais revenu.

En savoir plus et à lire : http://firstround.com/review/From-0-to-1B-Slacks-Founder-Shares-Their-Epic-Launch-Strategy/

Étiquettes : , , , , , ,
Laurène Fleury Written by Laurène Fleury

1 Comment
  1. Merci beaucoup pour cet article Laurène
    J’avais testé Slack mais votre article m’a permis de découvrir encore plus de fonctionnalités.
    Sinon, dommage que pour les collaborateurs du Groupe La Poste, Slack ne soit pas accessible, y compris avec un accès Pandore Gold (sic) …
    Solution trop ++ pour le SI ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *